18 février 2009

Dépêche BAC à La Barguilhère

                     Perdu 11 à 6 à La Barguuilhère, on aurait pu gagner avec 3 à 4 essais de + au compteur !

Encore un match de perdu alors que le BAC avaient toutes les cartes en main pour gagner.

D’abord l’excellent arbitrage qui a pu paraître sévère aux locaux qui faisaient trop d’anti-jeu, mais l'arbitre de Fonsorbes n’a rien laissé passer ce qui convient au BAC plutôt discipliné sauf ces deux aneries de balles grattées au sol qui coutent 6 points en arithmétique et beaucoup lus dans l'esprit.

Notre problème ? Trop de garçons en manque de condition physique sur retour de maladie ou manque d’entraînement, d’où une certaine fébrilité et en 2ème série les fautes se paient cash.

Silfrid a dû sortir après 20 mn pour manque d’air après une course de 50 mètres, il reviendra en 2 ème mi-temps.

Les avants sans exception,   sont à crédités d’un excellent match, en mêlée, touches, jeu ouvert et défense, particulièrement David Serveaux avec ses

135 kg qui a plaquer les attaquants à tour de bras,

sans parler de ses charges, dommage qu'il n'est pas joué plus longtemps.

Quant à Grégory Dubach discret mais touhjours présent et efficace, idem pour Christophe Choine qui chaque dimanche se révèle comme un guerrier conséquent.

Paul Séguela en 10 a souvent le feu au lac même si certains critiquent parfois ses choix, mais de sur la touch c'est plus facile. En première mi-temps, Pierre Sartre qui joue 9 s’engage à plusieurs reprises, perce le rideau défensif à 3 reprises pour échouer à quelques mètres de l’en-but. Et lui à qui on reproche ses individualités passe pour une fois la balle in extremis à son co-équipier qui la rate. Le public local tremblait dès qu’il avait la balle en main. Dimanche il a certainement été le plus dangereux des rouge et noir. Il a bien cornaqué sa ligne d'avant, créé la confusion chez l"adversaire balle en  main. Lui avait des jambes, dommage qu'il n'est pas été plus suivi. Wil est toujours aussi vif en attaque qu'en défense mais dimanche n'a pas été son jour de chance et pourtant.

Les locaux ouvrent le score sur pénalité : 3-0, puis 3-3 à la mi-temps.

A la reprise les locaux reviennent à 6-3, et le BAC  à 6-6. Rien n’est joué.

Christophe Choine s’échappe le long de la touche sur

40 m

mais se fait reprendre et sort touché à son épaule blessée. Un nouvel essai échappe à Pierre trop isolé, décidément. .

Et après un coaching  la ligne de ¾ remodelée qui n'a pas eu le temps de prendre ses repère apparait un lap de temps déstabilisée etencaisse un essai mortel transformé 13-6.

Les avants en remettent un coup, bousculent les locaux en mêlée, les enfoncent même sur

25 mètres

et marquent en coin 13-11, pas de transformation. Faut toujours y croire,et alors qu'ils jouent à 14 (carton balanc pour anti jeu au sol)ais réaction des locaux et après un avant dans nos 22, sur une seconde faute de ligne arrière, balle grattée sans appui, qui n'échappe pas à cet arbitre,  coup franc pour un 16-11 final.Les rouge et noir raménent le jeu dans les 22 vert mais se heurtent à une défense serrée, trop tard.

Sans ces fautes au sol, c’était au moins le nul. Beaucoup de regrets après cette défaite.

Posté par Joseph Dotto à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Dépêche BAC à La Barguilhère

Nouveau commentaire