11 février 2009

Battu par Puylaurens à la maison, amertume

  BAC___PUYLAURENS_3_10_019Terrain excessivement lourd et ambiance tendue car ces 2 équipes se jouent depuis 2 ans, se connaissent bien, se respectent et se craignent tout autant.

A l’aller, Brignemont diminué devant avait la victoire en main (17-14) mais une prolongation surprise de 7 mn   permit aux locaux de taper 2 drops pour l’égalité puis la victoire à 20-17.

Cette année leur pack est moins lourd mais plus mobile aussi et plus athlétique.

Dimanche, avec un bon buteur ils auraient largement mené à la mi-temps, avec tous ces coups francs imprévisibles sur les « rucks », à l’appréciation des arbitres (le Tournoi des 6 Nations l’a montré samedi) et Brignemont a été loudement sanctionné par cet arbitre qui nous acvait paru bon lord du match de challenge gagné à Eaune. Brignemont avec une réussite sur deux a entretenu un score à l’ancienne de 3-0 de la 15 ème à la 50 mn.

Une touche comme les autres : Pas droite !

BAC___PUYLAURENS_3_10_003Et puis le tournant du match, une touche à 5 m au profit des visiteurs pas droite et cafouillée sur leur alignement que  l’arbitre positionné à l’arrière ne peut voir, un grand récupère la balle, passe entre l’alignement et la touche, leur talonneur ceinture le pilier Grégory Dubac qui ne peut défendre, et un essai comme à l’entraînement. En série, l’arbitre de touche ne peut intervenir. Transformé 7-3. puis un drop 2 mn après. 10-3. La douche

BAC___PUYLAURENS_3_10_008Le BAC réagit, décline un jeu très ouvert par ses avants, ses trois quarts, la balle vit, passe de main en main, mais la sanction reste toujours au ras de la mêlée ou des regroupements au sol. Le capitaine Laurent Ousteau  agasse l'arbitre par ses questions et est menacé d'unc carton La maaachine local se met en marche, repousse Puylaurens chez lui jusque dans ses 22, bénéficie de plusieursd coups qui seront joués à la main, mais comme toujours quand l'arbitre n'est pas favorable, il les fait rejouer ce qui casse le rythme et lauisse aux autres le temps de se replacer.

On a compris il reste quelques minutes et on ne pourra pas passer, lme match est perdu.  Grosse tension qui aurait pu t dégénérer mais les joueurs restent dignes malgré tout.

BAC___PUYLAURENS_3_10_017Puylaurens est heureux heureux de gagner ici , ils n'en espéraient pas tant même si comme tout le monde ils le souhaiaient..

Au BAC déçu. pour ne pas dire écoeurés, mais il faut faire avec, il n’y a qu’un BAC___PUYLAURENS_3_10_035gagnant.

Dans ce match, tout l monde y a mis du sien, on remarquera tout de m^^eme Paul Séguéla qui a courageusement relancé et tente de transpercé la défense adverse, peut être pas toujours soutenu ce qu'il aurait fallu, mais il est rapide et surprend tout le mode même les siens, l'absence de Florent Sanchez  blessé aux cervicales s'est peut être fait sentir.

Pierre Sartre a fait du bon et du moins bon en s'engageant parfois au lieu d'écarter, c'est le défaut de ses qualités.

Silfrid a allumé quelques pétards mais il était surveillé a lui aussi défendu à la serpe. Par contre Wilfrid a opposé une défense farouche et explosé plusieurs attaquants tout en essayant de percer aussi, à créditer d'un bon match.

BAC___PUYLAURENS_3_10_036 Devant personne n'a donné sa part aux chiens, les piliers et la seconde ligne n'ont pas fait dans la dentelle, et à défaut de pouvoir évoluer normalement avec cet arbitrage inique ils ont bétonné sévèrement, Christophe Choine toujours dans la discrétion fait peu de voyages pour rien.

Pauvres 3 ème lignes qui ne savaient plus quand ils pouvaient toucher le ballon, à force c'est frustrant et ce n'est pas Laurent Ousteau, le capitaine qui nous contredira

Et Pascal Bégué à quelque poste qu'il soit est toujours présent et efficace .

Avec un arbitrage normal, la victoire aurait certainement été au rendez-vous.

L'histoire se répète, on n'a pas de chance avec les clubs du Tarn.

Courage, les gars la saison n'st pas perdue et il faut essayer de rester dans les 4 premiers.

Pour cela le déplacment en nocture jeudi soir à L'Isle Dodon et lcelui d dimanche à La Barguilhère près de Foix nous fixeront un peu plus.

Posté par Joseph Dotto à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Battu par Puylaurens à la maison, amertume

Nouveau commentaire